Togo : Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé s’envole pour Abu Dhabi.

Le Chef de l’Etat togolais, est arrivé dimanche à Abu Dhabi, la capitale politique des Emirats Arabes Unis. Cette visite d’amitié et de travail de Faure Gnassingbé intervient quelques jours seulement après le lancement officiel du Plan National de Développement (PND), qui est le cadre de référence du développement du Togo d’ici à 2022. Des audiences et des signatures de contrats sont annoncées dans le cadre de ce déplacement.

Selon la Présidence togolaise, ce déplacement de Faure Gnassingbé entre dans le cadre d’une campagne de mobilisation des investisseurs, le Chef de l’Etat étant le premier ambassadeur de l’ambitieux plan qui attend un apport de 65% des investisseurs privés pour sa mise en œuvre. Dans le cadre de cette visite, M. Gnassingbé sera reçu par le prince héritier d’Abu Dhabi son Altesse Mohamed Ben Zayed Al Nayan. Les deux hommes partagent une vision du développement axée sur le multilatéralisme, la création d’emplois pour la jeunesse et la promotion des énergies renouvelables notamment l’énergie solaire. Selon le programme communiqué par la Direction de communication de la Présidence togolaise, Faure Gnassingbé rencontrera également le Prince Régnant de Dubaï, Vice-Président et le Premier Ministre des Émirats Arabes Unis, Son Altesse Sheikh Mohamed Ben Rachid Al Maktoum.

M. Al Nahyan a souligné l’intérêt des Emirats ‘d’appuyer les initiatives et les efforts des pays amis comme le Togo pour parvenir à un développement économique et social durable’. M. Gnassingbé s’est félicité de la bonne entente avec les dirigeants des EAU et a souhaité développer la collaboration en s’inspirant des exemples menés par les Emirats en matière de développement.

Outre le chef de l’Etat, la délégation togolaise comprenant Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, Sani Yaya, le ministre de l’Economie et des Finances, Cina Lawson en charge de l’Economie numérique, et Marc Ably-Bidamon, le ministre des Mines et de l’Energie.

Côté Emirati, on notait la présence de Reem Bint Ibrahim Al Hashemy, ministre d’Etat à la Coopération internationale et Hussain Jasim Al Nowais, président du Fonds Khalifa pour le développement des entreprises. Le plan national de développement prévoit de faire du Togo, un centre touristique et un premier plan d’affaire en Afrique. Lancé le 4 mars dernier, le PND permettra à ce pays de l’Afrique de l’ouest de relancer son économie perturbée ces dernières années suite à la crise politique qu’a connue le pays.

« Le PND porte de grandes ambitions. Ce n’est pas juste un plan de plus. Ce n’est pas non plus un outil de théoriciens qui seraient les seuls à pouvoir en parler. Non. Le PND est formulé dans une démarche inclusive et cohérente, dont la trame demeure la recherche de meilleures conditions de vie pour nos populations », avait déclaré Faure Gnassingbé.

Le PND a été lancé le 4 mars dernier par le Chef de l’Etat lui-même au cours d’une grandiose cérémonie à Lomé. Un lancement du PND qui confirme, selon lui, l’engagement commun pour réaliser, sans tarder, les transformations nécessaires à l’édification du Togo moderne, prospère et stable à léguer aux générations qui viennent.

 

Rose ADOGBAGBE.

 

Partagez sur vos Réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top