Togo : Biographie de FLASH MARLEY.

« La vie m’a donné des frères, des amis mais ce qui est spécial est que je sais sur qui compter », « La faiblesse est mentale », sont les deux citations préférées de la jeune fille qui a eu le courage de faire sa place dans le monde du Rap-Game togolais. Flash Marley est une artiste rappeuse togolaise. Elle est l’une des rares filles ayants réussi à se faire connaître et à faire parler d’elles dans cette arène. Elle s’est faite remarquer dans les années 2015 sur une collaboration avec l’un de ses aînés.

De son vrai nom MAGLODJI Sitsopé Judith, Flash Marley est née de parents Togolais. Au cours de ses études, elle s’intéressait à l’art et beaucoup plus à la poésie et au dessin. Une passion qui lui a valu d’ailleurs la troisième place d’un concours de dessin Suisse « La ville où il fait bon vivre ». Elle continua de nourrir cette passion et d’y travailler puis décida de convertir ses poésies et les messages véhiculés dans ses dessins en art musical car selon elle, la musique, est le canal adéquat pour être plus proche et en parfaite connexion avec ses fans. Elle prit dès lors pour modèles les artistes chanteurs comme le Duc Booba, Angélique Kidjo, Bob Marley et autres figures légendaires dont elle s’inspire.

En 2013, La future étoile du Rap-Game togolais décide de lancer sa carrière musicale. Elle sort d’abord en 2014 un son titré « Avenir », une sorte de coup d’essai pour tâter le terrain afin d’analyser la réaction du public. Elle engagea un an plus tard une collaboration avec l’artiste Diff Plies et ils sortent le titre « Biédéka » (un franc). Cette sortie va attirer l’attention des amateurs du Rap sur cette jeune fille talentueuse, dotée d’un flow remarquable et avec un nom de scène qui ne peut passer inaperçu. « Flash Marley » est un blazz qui lui serait venu alors qu’elle était encore sur les bancs d’école. « Flash » pour désigner cette envie qu’elle a de toucher et de pénétrer les cœurs à la vitesse d’un éclair par sa musique, et « Marley » pour révéler son adhésion à la philosophie des Rastas mais surtout à leurs valeurs telles que la positivité, la grandeur d’âme et autres.

Après cette révélation, Flash Marley prit son temps pour perfectionner son art et son style afin de pouvoir s’imposer en tant que rappeuse et surtout pour remplir cette obligation de prouver aux parents et à son entourage que faire de la musique et surtout du Rap n’est pas être voyou.

En Août 2016, Flash Marley confirme sa présence avec la sortie du titre foudroyant « Ogbé Olon » (qu’ils soient d’accord ou pas), une façon de dire qu’elle s’impose dans le domaine quel que soit les vents contraires. Ce son recueillera l’appréciation du public qui découvre le courage et la ténacité de cette jeune fille. Ce titre va rapidement devenir le titre auquel on l’assigne.

Dans la même année, quelques mois après le titre « Ogbé Olon », Flash Marley collabore avec l’artiste Cyano Gêne sur le titre « Nous pas Bouger » sorti en Octobre. S’en suit immédiatement dans le même mois, le son « Etadji » issu aussi d’une collaboration avec l’artiste As2pic. Dans ces sorties, la jeune rappeuse ne manque pas de se faire remarquer par son style et son flow.

En début d’année 2017, Flash Marley revient au-devant de la scène avec le hit « Tu as vu ça où ? », du punch enveloppé dans du Rap hardcore. Peu après, dans la même année, elle va lancer un mélange de Rap et de mélodie titré « Mon secret », une production de Blaaz. Vers la fin de l’année 2017, débordante d’inspiration et amoureuse de son pays, Flash Marley fait une sortie qui retrace brièvement la vie au pays et une dédicace aux togolais titrée « Togol’Aise ».

Après une petite pause, Flash Marley, celle que la majorité des mélomanes considère comme la meilleure du rap féminin au Togo signe son retour avec un nouveau tube titré « Intro », un pur punch line qui est venu hissé encore plus la renommée de l’artiste.

Très loin de manquer de parole et encore moins d’inspiration, Flash Marley revint vers la fin de l’année 2018 avec un rythme plus dansant et un style inhabituel sur le titre « Chic Chek Choc ». Un son qui raconte une histoire de la jeune artiste qui se retrouve à cheval entre trois hommes qui lui font tourner la tête au point de se demander lequel choisir entre le CHIC, le CHEK et le CHOC. Ce son et son nouveau style furent une surprise pour le public togolais qui ne peut qu’aimer ce talent qui grandi.

 

DISCOGRAPHIE :

-2014 : Avenir
-2015 : Biédéka (feat Diff Plies) , Moahamar.
-2016 : Ogbe Olon , Nous pas bouger en (feat avec Cyano Gêne) , Etadji (feat sire As2pic.
-2017 : Tu as vu ça où ? Mon secret , Togol’Aise .
-2018 : Intro , Noussou (Parodie) , Chic Chek Choc.

 

One Reply to “Togo : Biographie de FLASH MARLEY.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *