RDC : Le chanteur congolais Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison avec sursis.

Le verdict vient de tomber ce lundi. Le roi de la rumba congolaise vient d’être condamné par la justice française à deux ans de prison avec sursis pour « atteintes sexuelles sur mineure » de moins de 15 ans, en l’occurrence une de ses ex-danseuses. Il était accusé d’avoir agressé sexuellement et séquestré quatre de ses danseuses en région parisienne entre 2002 et 2006.

Le 11 février dernier, le ministère public avait requis sept ans de prison à l’encontre de la star de la rumba congolaise, poursuivie pour « atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise par personne ayant autorité » et pour « séquestrations »

Il a obtenu relaxe pour les trois autres parties qui l’accusaient de relations sexuelles forcés.

L’accusation a en outre requis deux amendes de 5.000 euros pour avoir facilité l’entrée et le séjour irrégulier en France des plaignantes. Deux hommes présentés comme complices de Koffi Olomidé ont été relaxé pour l’ensemble des faits.

Les jeunes femmes étaient absentes au délibéré et leur avocat n’était pas joignable.

 

Sylvanus DANKOU.

Partagez sur vos Réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top