buzz : R. Kelly répond aux accusations d’abus sexuels.

Kelly interviewé par Gayle King pour CBS, le chanteur se défend d’être un prédateur sexuel dans cette première interview depuis la diffusion d’un documentaire à charge et de nouvelles poursuites en justice. On y découvre ainsi un R.Kelly impatient, sur la défensive, et au bord de la crise de nerfs.

Libéré sous caution le lundi 25 février 2019, R. Kelly s’est pour la première fois prononcé sur les accusations, dans une interview télévisée accordée à la chaîne CBS, Il  a finalement répondu aux graves accusations d’abus sexuels dont il fait l’objet. En attendant la diffusion de l’intégralité de l’entretien mercredi 6 mars 2019, quelques extraits ont déjà été dévoilés sur les réseaux sociaux. Dans l’entretien, R.Kelly  nie en bloc toutes les allégations dont il fait l’objet. Pour lui, l’unique but de ses plaignantes est de le salir avec « de vieilles rumeurs, de nouvelles rumeurs et de futures rumeurs ». L’artiste assure faire l’objet d’un gigantesque coup monté.

« Je vais vous dire un truc : les gens remontent mon passé, ok ? C’est ce qu’ils font, ils remontent mon passé et essaient d’y ajouter les trucs de maintenant. C’est pour inventer tous ces trucs qui vont avoir l’air réel maintenant », déplore-t-il de manière très confuse, dans le court extrait dévoilé par la CBS. « Je n’ai pas fait ce genre de choses ! Ce n’est pas moi ! Je me bats pour ma putain de vie », a-t-il conclu, hors de contrôle et au bord des larmes.

Retour à la case prison pour R.Kelly.

Après une première incarcération en février dernier, dans l’affaire l’accusant d’agression sexuelle sur mineurs, R. Kelly a une nouvelle fois été arrêté ce mercredi 6 mars 2019, le chanteur américain a été placé en détention pour défaut de paiement de pension alimentaire. Une histoire familiale qui survient alors que la star de R&B fait face à des accusations d’atteintes sexuelles sur mineures dans une affaire distincte. Selon l’AFP : « Il a été placé en détention et sera transféré à la prison du comté de Cook plus tard dans la journée », a déclaré la porte-parole du shérif local peu après une audience à Chicago.

 

Rose ADOGBAGBE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *